Dissonances sur les prévisions immobilières

30Juil

Si 2012 fut caractérisée par une remarquable stabilité du marché de l'immobilier - la hausse des prix (2,6%) s'étant alignée sur l'inflation (2,8%) -, c'est surtout les prévisions du dernier rapport d'ING qui ne devraient pas manquer de susciter des commentaires : la banque prévoit "une correction" de l'ordre de -  15% du marché de 2014 à 2017...