Améliorer l’indice PEB de son bien, c’est valoriser ce dernier en cas de location ou de revente !

01Oct

Le problème lié aux (sur)coûts énergétiques dans les logements est décidément à l’ordre du jour de beaucoup de copropriétaires. Chez Trevi, on explique être quotidiennement à l’écoute de clients dont c’est même devenu le sujet de préoccupation numéro un.

C’est pourquoi le réseau d’agences a noué un partenariat avec la société Go4Green, partenaire investisseur dans la performance énergétique des bâtiments, elle-même soutenue par la banque Triodos pour le financement du partenariat. Ensemble, ces trois acteurs ont décidé d’entreprendre une « marche verte » consistant à aider les copropriétés à améliorer leur performance énergétique à raison de 10 millions d’euros. En clair, Trevi, qui assure ne rien gagner d’autre dans le projet que l’amélioration de la satisfaction de ses clients, exposera le partenariat conclu avec Go4Green et Triodos (d’abord à Bruxelles, puis aux autres régions du pays) aux copropriétés qu’elle a en gestion au sein de son département « Trevi syndic » (800 au total). « Nous allons sensibiliser nos copropriétaires afin qu’ils améliorent la performance énergétique de leur bâtiment, explique Benoît Delrue, le porte-parole de Trevi. Ce faisant, ils doivent prendre conscience qu’ils valorisent leur patrimoine immobilier qu’ils pourront mieux vendre ou louer par la suite. C’est une manière d’avoir de meilleures cartes dans leur jeu. »

Car si tout le monde se fichait de l’indice PEB d’un bien il y a 5 ou 10 ans, ce n’est plus le cas aujourd’hui. « Les clients qui viennent désormais nous voir pour acheter oulouer sont devenus très regardants par rapport aux charges du bien qu’ils convoitent» assure à ce sujet Benoît Delrue.

En pratique, Go4Green met gratuitement à disposition de l’immeuble un cogénérateur (en gros, un moteur emballé dans un caisson étanche d’une grandeur d’1m3 installé à côté de la chaudière) et en assure le monitoring à distance via des capteurs (la télémétrie). Le cogénérateur transforme 1/3 du gaz qui alimente la chaudière en électricité, et 2/3 en chaleur. Grâce au monitorage en temps réel, de grandes économies sont ainsi réalisées. « Nos sources de revenus sont simples :grâce au meilleur rendement, nous revendons l’eau chaude du chauffage et des sanitaires aux copropriétaires à un prix plus avantageux pour eux, et nous revendons également au réseau le surplus de l’électricité produite, à un prix certes mineur, mais il est compensé par les certificats verts » explique Benoît de Hollain, administrateur délégué de Go4Green.

On appelle ça du win-win-win…