Après le co-working, voici la révolution du co-housing !

21Mai

Pendant qu’internet et  les réseaux sociaux nous isolent derrière nos ordinateurs et révolutionnent notre rapport à l’autre, de nouvelles tendances contraires émergent et bousculent nos modes de vie.

Cela fait quelques années que nous entendons parler du co-working ou le partage d’espaces de travail au sein de vastes entités de bureaux. L’utilisation d’espaces de travail et de matériel partagé pour diminuer les coûts mais aussi pour entrer ou garder le contact et faciliter le partage professionnel.

C’est maintenant au tour du logement de prendre le virage communautaire par l’apparition massive du co-housing en Belgique. Le co-housing ou habitat groupé répond aux mêmes attentes que le bureau ; à savoir le souhait d’une vie plus communautaire axée sur le partage et la mutualisation des ressources.

Ainsi, le principe du co-housing est il basé sur l’équilibre entre la vie communautaire et la vie de famille. Chacun dispose de son propre logement mais celui-ci est intégré dans une infrastructure proposant un large éventail d’équipements, de services et d’espaces communs. Un mode de vie qui vise à partager tout en gardant son intimité. Ainsi, chacun décide le temps qu’il souhaite consacrer à la vie ensemble et à la vie personnelle.

Le co-housing permet aussi un partage inter-générationnel puisque le co-housing représente une alternative intéressante pour les personnes âgées en quête de contact et d’autonomie.

En Belgique, le premier projet d’habitat groupé a vu le jour en Brabant wallon en 2011 suite à près de 3 années de travail. « La Grande Cense » est une ancienne ferme en carré complètement rénovée et qui propose aujourd’hui plus de 50 logements au sein d’une infrastructure complète de 2.8 hectares.

Ce projet très actuel revêt également une dimension écologique puisqu’une grande attention à été portée à l’utilisation de matériaux écologiques à haut pouvoir isolant, la récupération des eaux et aux énergies renouvelables.

Au quotidien, chacun peut participer librement aux activités organisées par la communauté. Les habitants de la Grande Cense organisent un repas du soir hebdomadaire, des activités pour les enfants, de l’artisanat. Le volontariat est aussi de mise pour les tâches quotidiennes tel l’entretien du jardin et des espaces communs. Les habitants ont le choix de participer activement ou financièrement. Depuis peu, la Grande Cense a d’ailleurs fait appel à un acteur extérieur, Trevi Syndic, pour une gestion simplifiée de sa copropriété.

Le co-housing vous intéresse ?

Vous aimeriez découvrir la Grande Cense et faire l’acquisition d’un logement en co-housing dans le Brabant Wallon ? Contactez l’agence Trevi Conseil Immo à Tubize.

 

Auteur : Lorraine Lamot - Administratrice Déléguée de Trevi Conseil Immo