ID_CONTENT 69
Indice immobilier Trevi au 31/03/2021 : 124,80

06/04/2021 - Actualités

Indice immobilier Trevi au 31/03/2021 : 124,80

L’EQUILIBRE … le pari pour demain !

Comme nous le soulignions dans le dernier indice tous les ingrédients d’une hausse plus marquée étaient réunis …. Et dès lors, nous ne sommes pas surpris de constater la hausse de 2,8 points en un trimestre. La hausse la plus puissante depuis une dizaine d’années.

A ce stade, nous considérons cette hausse comme digérable par le marché à condition que nous n’entérinions pas une hausse similaire sur les trois prochains trimestres.  En effet, dans cette hypothèse nous approcherions une hausse de plus de 10% en rythme annuel qui correspondrait à une entrée en zone spéculative … et par conséquent dangereuse.

Graphique FR1.png

 

Quels sont les grands enseignements de ce trimestre de hausse :

  • Hausse généralisée sur tous les segments du marché :

Nous observons que la hausse reste plus importante sur les biens d’entrée de gamme mais cette fois tous les segments sont concernés par la hausse : haut de gamme, entrée de gamme et moyen de gamme. Chacun a bénéficié de l’engouement des belges pour la brique résidentielle. 

  • Hausse généralisée sur l’ensemble du territoire :

Ici aussi nous observons que toutes les régions ont vu leur prix augmenter de manière assez équivalente. Une telle harmonie haussière n’avait plus été observée depuis plusieurs années. 

  • Hausse généralisée sur tous les types de biens :

Enfin et ce n’est pas inintéressant, nous constatons que tous les types de biens ont connu une montée en puissance. Cela signifie que la hausse n’est pas consécutive uniquement à l’effet « investisseur » que nous avons déjà maintes fois mentionné comme un élément moteur des acquisitions axées principalement sur les studios, appartements 1 et 2 chambres. Non, cette fois la hausse se constate sur les terrains à bâtir, les villas 3 ou 4 façades, les appartements sous toutes leurs composantes, les immeubles de rapport. Chaque « asset » a connu une hausse significative. 

  

Quelles perspectives à court ou moyen terme : 

Toute la problématique repose sur un point d’équilibrage du marché … et cet équilibre ne viendra sans doute que de la croissance de l’offre. De ce point de vue-là, nous scrutons attentivement tous les indicateurs du marché : tant au niveau du neuf dans les délivrances de permis, que du côté du marché secondaire (2ème main) en comptabilisant les demandes de mise en vente

Notre conclusion sur cette analyse est double : autant sur le marché du neuf, nous ne voyons pas encore la sortie du tunnel (pour utiliser une expression à la mode) autant sur le marché secondaire, nous constatons que les particuliers ont décidé de …décider.  En un mot, la fin prochaine de la pandémie les incite à prendre des décisions de mise en vente. Si cette tendance devait se confirmer dans les semaines à venir nous y voyons un élément intéressant d’équilibrage du marché. Nous pourrions évidemment parallèlement évoquer une baisse de la demande pour équilibrer le marché. Toutefois, de ce point de vue, les paramètres nous poussent à maintenir un rating « buy » pour 3 raisons : 

  1. Maintien des taux d’intérêt hypothécaire à des niveaux planchers très intéressants
  2. La crise économique fera moins de dégâts que ceux qui avaient été anticipés
  3. La crise COVID laissera des traces dans les comportements sociologiques de l’ensemble de la population ; l’insécurité ressentie consciente ou inconsciente, poussera la population vers des actifs de protection plutôt que de spéculation.  Nous estimons que l’actif immobilier résidentiel en est un excellent exemple.

 

Conclusion 

Les 6 mois à venir seront certainement décisifs. Nous y décèlerons les paramètres d’évolution des prix pour les 2, 3 prochaines années. Si l’équilibrage du marché se produit (il s’agit de l’hypothèse la plus probable), nous pourrons alors déboucher sur une hausse de 5 à 6% pour l’année 2021 et reprendre une croissance de 2 à 3% pour les années 2022 et 2023.

Si par contre, nous continuons à enregistrer une hausse aussi marquée pour les 2 trimestres à venir, nous irions vers une hausse de plus de 10% pour l’année 2021 et une légère correction de 2 à 4% devrait alors intervenir sur les deux années à venir. 

Vous me direz qu’au final pour les propriétaires la valeur de leurs actifs restera identique … et vous auriez raison. Cependant, nous privilégierions le scénario de l’équilibrage car il correspond selon nous, mieux à la motivation principale des acquéreurs occupants ou des investisseurs : se constituer un actif stable et tangible, augmentant raisonnablement, sans excès ni spéculation. En un mot, répondre à un double besoin de sécurité : sécurité personnelle en devenant propriétaire mais aussi une sécurité dans la constitution progressive et raisonnable du patrimoine à transmettre pour les générations futures.

***
TREVI est actif tant sur le marché immobilier résidentiel qu’en immobilier d’entreprise et propose une gamme complète des services de courtage  immobilier. Fort de ses 160 collaborateurs et de ses 35 TREVI Partners,  TREVI propose ses services sur l’ensemble de la Belgique et du Grand-Duché du Luxembourg.
Depuis le 11 décembre 2020, rapprochement des deux leaders de l’immobilier, Trevi, créé il y a plus de 40 ans, et OP , l’Office des Propriétaires, créé en 1875.OP TREVI Groupe représentent ensemble un chiffre d’affaires de 30.000.000 d’euros

Contact presse : 
Benoît DELRUE
+32 473 50 45 62

COULEE Philippe, L'indice Trevi connaît sa hausse la plus forte depuis 10 ans, L'ECHO, lundi 5 avril 2021 (PDF)
DELEEUW Jean-Jacques, Les prix de l’immobilier en hausse : “Bruxelles reste moins cher que d’autres villes européennes”, BX1, mardi 6 avril 2021, 06min49

Documents