ID_CONTENT 69

03/01/2022 - Actualités

Eric Verlinden (Trevi): "La gentrification continue à gangréner la capitale"

Un article de l'Echo du 03.01.2022

Eric Verlinden, qui vient de quitter la tête de Trevi, revient sur les contrastes et les incertitudes ayant marqué le marché résidentiel belge et bruxellois en 2021.

Selon le dernier indice Trevi des prix résidentiels, 2021 s'est clôturé sur une hausse annuelle de plus de 5%, la plus forte des dix dernières années. Les douze derniers mois auront été des plus contrastés.

"Nous avons connu un premier semestre caractérisé par une offre anémique conjuguée à une demande frôlant parfois l’hystérie; puis un second semestre marquant un retour au calme avec un équilibrage bienvenu entre une offre reprenant des couleurs sur le marché secondaire et une demande plus raisonnable", résume Eric Verlinden, le CEO sortant, qui signe ici son dernier commentaire à la tête du réseau qu’il a créé et qui appelait de tous ses vœux voici six mois une accalmie salutaire.

"Le maintien de ce climat euphorique sur l’ensemble de l’année 2021 aurait été négatif à court, mais surtout à long terme: l’immobilier résidentiel doit rester une digue de protection pour les investisseurs privés contre la spéculation et les mouvements trop marqués à la hausse ou à la baisse", explique-t-il aujourd’hui rassuré.

Pour lire la suite de l'article, cliquez-ici

 

article_echo_04012022.jpg

Documents