ID_CONTENT 69

14/05/2021 - Actualités

Le syndic à l'heure du digital

Un article de l'OP

Avec la crise sanitaire traversée, tout le monde a dû s'adapter à un nouveau mode de vie. Que cela soit d'un point de vue personnelle ou professionnelle, chacun s'est adapté, plus ou moins facilement, à ce monde devenu plus virtuel. Les rendez-vous entre amis se font rares, voire impossibles par période. Les salles de réunions ont été remplacées par des conférences via Zoom ou Google Meet par exemple. Dans ce nouveau monde, comment la gestion du syndic s'est-elle organisée ? L'OP vous explique la situation.

La gestion au quotidien
Impossible de mettre la gestion d'un immeuble en copropriétés en pause durant la crise. Pour toute la partie administrative, et comme dans beaucoup de secteurs, le télétravail s'est rapidement imposé. Les travaux les plus urgents sont bien entendu assurés.

Les assemblées générales à l'heure du virtuel
Les assemblées générales (AG) sont par définition un lieu de rencontre entre les copropriétaires et l'organisme de syndic. Cependant, à l'heure où les réunions physiques sont interdites, il a fallu trouver des solutions. Aussi, selon les dernières directives du Gouvernement, et ce, jusqu'au 30 juin, les AG peuvent être reportées d'un an. Attention, ce report n'est pas systématique. C'est au syndic que revient cette décision. Cependant, deux éléments peuvent conduire le syndic à l'organiser malgré tout :

  • si au moins 1/5 des copropriétaires exigent que l'assemblée se tienne -
  • si une prise de décision est urgente

Pour cela, la loi du 20 décembre 2020 vient proposer une solution qui vise à se répandre de plus en plus : l'assemblée générale virtuelle.

Pour lire la suite de l'article, rendez-vous sur le site de l'OP !