ID_CONTENT 38

L'indice TREVI a été lancé en janvier 2005 pour répondre à la demande d'un nombre croissant d'intervenants sur le marché immobilier résidentiel belge désireux de disposer d'un indice immobilier large calculé de façon régulière et basé sur des critères clairs.

L’indice TREVI est basé sur le prix de mise en vente d'un échantillon de 7.500 biens immobiliers recensés au cours du trimestre précédent sa publication. L'indice TREVI est donc un baromètre de l'évolution des prix de l'immobilier résidentiel établi trimestriellement sur un échantillon représentatif de biens répartis dans toute la Belgique. L'immobilier bouge !? L'indice TREVI en évalue l'évolution trimestre après trimestre !

Notre échantillon est alimenté chaque trimestre par le regroupement d'annonces immobilières provenant tant de nos partenaires présents sur l'ensemble du territoire belge que de biens mis en vente par nos confrères, notaires et particuliers.

* depuis le 1er janvier 2006, l'indice TREVI est publié sur une base trimestrielle

L’indice Trevi, Sources & méthodes

1. Observer le marché de l'immobilier résidentiel

Il n'est pas aisé de construire des bases de données qui recensent le prix des transactions sur le parc immobilier résidentiel belge. Dans la multiplicité des sources disponibles, rares sont celles qui simultanément :

  • Reposent sur un échantillon suffisamment représentatif
  • Proposent des systèmes performants de collecte d'informations
  • Apportent des renseignements exhaustifs sur les caractéristiques des biens échangés
  • Et fournissent des données autorisant une appréhension de la réalité récente des marchés

 

2. Les sources disponibles pour l'élaboration d'un baromètre

Afin d'identifier les sources statistiques disponibles qui permettent d'appréhender le marché immobilier résidentiel, il est intéressant de décomposer l'histoire de la mutation d'un logement en quatre phases que sont : la mise en vente du logement, la signature du compromis de vente, la signature de l'acte notarié et enfin l'enregistrement de la mutation dans les registres de l'administration cadastrale (graphique 1)

Processus de mise en vente d’un bien

Le Groupe TREVI par son système original de collecte de l'information relative aux prix et aux caractéristiques des biens, appréhende les deux premières étapes du processus de mise en vente.

Les études réalisées sur base des actes notariés se placent à la troisième étape du processus de mutation : au moment de la signature de l'acte notarié. De trois à quatre mois se sont déjà écoulés pour un bien dont la mise en vente a été suivie d'une transaction effective, de sorte qu'une grande part de l'information a perdu de sa fraîcheur.

Près d'un an après l'entrée d'un bien dans le processus de mise en vente, l'enregistrement de la mutation dans les registres de l'administration termine le processus de cession.

Dans la multiplicité des sources disponibles, l'indice TREVI se base sur des données permettant d'analyser les évolutions récentes de la conjoncture immobilière belge, l'indice présenté au trimestre t étant relatif aux marché observé au cours du trimestre t-1 sur un échantillon large.

 

3. Couverture géographique et taille de l'échantillon

Les informations collectées par Groupe TREVI sont relatives à 7.500 offres de biens réparties dans toute la Belgique afin de garantir une bonne couverture géographique. Cet échantillon large est destiné à limiter l'effet qualité qui pourrait être source de biais dans l'élaboration de l'indice.

L'hypothèse d'une certaine homogénéité des biens disponibles sur le marché au fil du temps et l'utilisation d'un volume important de données limitent implicitement le biais du facteur qualité et de valeurs aberrantes.

L'indice TREVI est basé sur une observation des prix de chaque segment de marché par province belge.